Conseil Municipal du 5 août 2013 : le Maire fait passer ses échecs pour des réussites.

D’abord quelques points disons techniques ont été adoptés .

Cession de 9 m² au Conseil Général pour régulariser les travaux du  carrefour du Planchamp.

Maintient du loyer de l’appartement loué à Joseph Vanini.

Condition de mise à disposition des tentes que la Commune a achetées. Gratuit pour les Collectivités, pour les associations et les particuliers 7 € celle de 3m sur 3m avec une caution de 500 € et 15 € pour celle de 5 m sur 8 m avec une caution de 1 000 €.

Tarif des concessions pour le cimetière pour 50 ans : emplacement de 1 m sur 2,5 m 800 €, emplacement de 2 m sur 2,5 m 1 200 €, columbarium 150 €. Caveau 2 places 1 060 € , caveau 4 places 1 660 €, caveau 6 places 1 720 €, casier columbarium pour 5 urnes 900 €.

Par contre deux sujets sur lequel Monsieur le Maire a indiqué plusieurs fois qu’il a bien travaillé et qu’il a été très efficace mais en fait ce sont deux échecs transformés en succès, toujours aussi fort dans l’art de la manipulation.

Tout d’abord le passage en Communauté de Communes à 14 . M le Maire indique que c’est sur son insistance que le Préfet a accepté que la Communauté soit élargi à 14 et non pas dissoute pour conserver les avantages fiscaux. Ce à quoi Mme Dupenloup lui a indiqué que c’est la loi, quand une Communauté de Communes existe déjà  les autres doivent s’y rattacher. Ensuite sur le nombre des délégués, il a indiqué que suite à une réunion des Maire du Canton il a été décidé que les communes de moins de 1 000 habitants auraient 2 délégués et celles de plus de 1 000 habitants 3 délégués. Il a oublié de préciser qu’il a été le seul Maire du Canton absent à cette réunion. Super victoire de un tiers des voix on passe à 6,4 % des voix car la nouvelle Communauté de Communes comptera 31 délégués.

Deuxième super travail qui mérite toute sa satisfaction : la récupération du presbytère et de l’école par la Commune. Suite à la mise disposition à la CCVG du presbytère et de l’école du Premier Villard pour qu’elle fasse les travaux qui ont représenté au total plus d’un million d’euros ( deux dossiers mis en place par l’équipe municipale précédente) notre Commune récupère la gestion de ces deux bâtiments en contrepartie de quoi elle assume les charges et les emprunts. Ceci est une très bonne chose compte tenu de l’évolution de la Communauté de Communes à  14 à partir du 1/1/2014. Si ce n’est  le montant de quote-part des emprunts que le Maire de St Alban a accepté de prendre 1/3 des emprunts à la charge de notre Commune et 2/3 à la charge de St Colomban . En fait St Alban depuis l’existence de la Communauté n’a bénéficié que de 16 % environ des investissements. Car la règle des 1/3 et 2/3 ne fut vraie qu’au départ quand la CCVG a financé l’eau et l’assainissement. Ensuite entre 1996 et 2001 la majorité municipale de l’époque (Mme Noël, Mme Gilberte Girard et M Gilbert Quezel-Ambrunaz) n’a pas été capable de monter des dossiers de travaux pour notre Commune, comme la majorité actuelle. Donc pendant deux mandats il y a eu zéro dossier d’investissements mis en place sur notre Commune par la CCVG. Globalement on va prendre en charge le double d’emprunt dans les budgets à venir pour la rénovation du presbytère et de l’école du Premier Villard.

Concernant les appartements de l’école du Premier Villard Mme Dupenloup a soulevé les problèmes de cohabitation rencontrés avec le reste du hameau (chevaux et nuisances diverses). Ce à quoi M le Maire a répondu qu’à compter du 1 septembre c’est la Commune qui allait en avoir la responsabilité et que tout sera mieux. Il oublie de préciser qu’actuellement c’est la Communauté de Communes qui gère les appartements et qu’il Premier Vice-Président de la Communauté de Communes.

Info diverses : recensement de la population de la Commune au premier trimestre 2014. M Michel Darves-Blanc et Mme Rosette Cordel ont perdu leur procès contre la Commune pour l’accès à la combe du Merlet. Suite à une question M Daniel Quezel-Ambrunaz , M le Maire indique  que pour le bois communal disponible les règles ont changé, sont servis les habitants  dans l’ordre d’inscription à la Mairie, il n’y a plus d’information donnée sur l’existence de bois disponible.

Les commentaires sont fermés.