Conseil Municipal du 18 octobre 2013 : Le Maire toujours aussi content de lui.

Les points  techniques suivant ont été adoptés : mis en attente d’une présentation d’un plan de pluriannuel par l’ONF pour lancer de nouvelles coupes de bois, vente d’une parcelle communale de 20 m² au Bessay sur laquelle est construite une maison, décision budgétaire modificative d’ordre comptable.

Pour ce qui est des marchés de l’assainissement du Pied des Voûtes pour un total de 254 844 € HT , les travaux ont commencé il y a un mois car l’entreprise Truchet a dit « j’attaque lundi » donc d’après le Maire et Madame la Première Adjointe on n’a pas eu le choix. Comme je l’ai écrit c’est en tout illégalité que ces travaux ont commencé il y a un mois car la somme dépassant 200 000 € il fallait l’accord préalable du Conseil Municipal.

Pour le personnel deux mauvaises nouvelles et une surprise. La  première mauvaise nouvelle est que l’employé technique est pour des raisons personnelles toujours en arrêt de travail, la seconde est que la secrétaire de Mairie titulaire a demandé sa mise en disponibilité pour un an. Donc des contrats en CDD de remplacement sont mis en place  Et la surprise est que la Commune de St Alban des Villards de 81 habitants va embaucher pour un an un Directeur Général des Service à 3 200 € brut par mois. Ceci doit être unique en France pour une commune comme la notre. Que va-t-il faire ? On n’a pas eu de définition de taches précises, sur ce dernier point l’opposition a voté contre.

Quand en questions diverses, les problèmes de la Communauté de Communes ont été abordés. D’après Monsieur le Maire tout ceci est de la faute de Pierre-Yves Bonivard le Président de la CCVG qui ne l’a pas écouté. Car il aurait du mettre au budget les 200 000 € dus à Babylone  et on aurait été tranquille. Seul problème c’est qu’en Conseil de Communauté de Communes lors du budget il a dit et voté l’inverse. De toute façon quand il y a un problème ce n’est jamais de la faute du Maire mais des autres qui n’y comprennent rien. Comme pour le refus par la Préfecture  de transférer le presbytère et l’école du Premier Villard , il suffisait de ne pas les avoir mis à disposition comme l’a fait la Municipalité précédente . Oui mais dans ces cas là la CCVG n’avait pas le droit d’effectuer les 1 200 000 € de travaux sur ces bâtiments. Mais ça Monsieur le Maire oublie de le préciser.

Pour ce qui de la réparation de l’horloge de l’église, là c’est pareil. Il a passé la commande il y a plus de 3 mois et c’est de la faute de l’entreprise si les travaux ne sont toujours pas réalisés.

Pour la route du Replat , comme d’habitude ce n’est pas de la faute du Maire si 7 propriétaires sur 70 ont été payés , mais de la Secrétaire de Mairie titulaire. Seul problème depuis plus d’un an qu’elle ne travaille plus à la Mairie ce dossier n’a pas avancé.

Dernière info la Mairie a créé un site internet ( comme c’est bizarre à 6 mois de élections) : saint-alban-des-villards.

Et comme d’habitude le Maire n’a pas donné la parole au public.

Les commentaires sont fermés.