Station des Villards : les millions et les illusions s’envolent.

Vendredi soir lors du Conseil Municipal de St Colomban dans le cadre d’une délibération concernant la station les millions et les illusions se sont envolés.

En effet à 15 jours du début des vacances la convention pour la liaison avec les Sybelles n’est toujours pas signée. Le Maire et ses surdoués de comparses ne parlent plus de la super clef de  répartition du protocole de 1999, car comme je l’ai déjà écrit elle n’a aucune valeur juridique. Par  contre ils ont été obligé d’avouer que la trésorerie de la commune ne permet d’assurer le fonctionnement de la station que jusqu’au 15 février 2017. Et oui ils se sont rendus compte qu’exploiter la station coûte un million d’euros par an. L’excédent de 94 000 € promis par M POTASSO lors d’un Conseil Municipal non seulement c’est envolé mais aujourd’hui il est évident que le déficit annuel ne peut être inférieur à 500 000 €.

A 15 jours des vacances le problème de l’utilisation des forfaits vendus n’est toujours pas résolu car pour l’instant St Colomban n’a pas accès à la base de données de gestion des forfaits par les bornes skidata.

Quand à la réunion de janvier 2016 il a été demandé au Maire de St Colomban si il serait prêt pour l’ouverture de la station si il en reprenait la gestion il a répondu très sur de lui que oui.

Comble de l’incurie  quand les Sybelles proposent pour la liaison une convention négociée en Sous-Préfecture avec les Maires des Sybelles et les exploitants  (SATVAC, SAMSO, SOREMET) qui prévoit un versement de 200 000 € à St Colomban, la majorité municipale de St Colomban posent des conditions supplémentaires avant de signer.

La situation de la Vallée pour l’exploitation de la station est en train de tourner au cauchemar.

  • Que ce soit pour le coût financier : la saison 2016/2017 va avoir au minimum  un coût de 1 300 000 € quand on compte le déficit d’exploitation , les investissements et les pénalités, alors qu’elle aurait couté 300 000 € si l’accord proposé par la SATVAC avait été accepté.
  • Pour l’avenir de la vallée qui risque de perdre les millions investis car un tel niveau de déficit n’est pas tenable.
  • En terme d’image que les villarins donnent en Maurienne ( des gens incompétents, stupides et qui ne sont pas de parole).

Les commentaires sont fermés.